Le Crépuscule des Justes de Georges-Patrick Gleize (ROMAN)

En 1998, un homme interroge les habitants de la Borde blanche sur la disparition d’un individu quarante ans auparavant, au lac de Montbel. En 1941, Francou et son oncle fuient la capitale pour se réfugier à la métairie de la Borde. Deux ans plus tard, les villageois sont raflés à l’exception du petit garçon. Au début des années 1960, François Darmon disparaît avec la femme de son patron à Montbel.

Disponible en version papier à la Médiathèque Maurice Delange de Honfleur
À emprunter en ce moment via le Biblio Drive

Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.