Sarnai et Namuun, les filles des steppes ! / Gunba R.

Depuis des temps reculés, les anciens Mongols
ont forgé à plusieurs reprises près de dix systèmes d’écriture pour transcrire leur langue.
Mais un seul d’entre eux, le système « hudma »
s’est finalement distingué et fut employé
dans tous les états et provinces mongolophones
à partir du VIIème siècle de notre ère.

Dès le XIIème siècle,
il est devenu le système officiel d’écriture.

Artiste, calligraphe et archéologue mongol,
Gunba R. s’est établi en France, à Toulouse, il y a quelques années.
Ayant appris l’écriture traditionnelle mongole
dès son plus jeune âge, il a perfectionné ce savoir lors de ses études d’histoire de l’art et d’archéologie. C’est mû par sa grande curiosité
et sa passion pour les textes anciens qu’il devint calligraphe.

Belle et mélodieuse
langue mongole,
précieux héritage de
nos grands ancêtres !

J’admire en
l’écoutant ta poésie,
je chante ton peuple
de sages… 

Rinchin. B

La beauté du geste du calligraphe atteint chez Gunba son paroxysme tant il maîtrise
à la perfection cette discipline ancestrale.
Inspiré par l’immensité des steppes de Mongolie et nourrit de tout l’amour qu’il porte à son peuple, Gunba réalise des calligraphies empruntes d’amour et de pureté.

Exposition à découvrir du 29 janvier au 26 mars 2022 à la Médiathèque
Entrée gratuite – Pass sanitaire demandé à partir de 12 ans

Pour encore plus de plaisir, venez participer
à l’un des deux ateliers de calligraphie mongole proposés par notre artiste qui auront lieu
le samedi 29 janvier à 14h et à 16h.

Moment d’apprentissage et de partage
qui se fera, bien entendu, avec toutes les mesures sanitaires nécessaires.
Alors venez simplement masqués,
nous fournissons les pinceaux et le papier !

Gratuit sur inscription au 02.31.89.23.56 – Pass sanitaire demandé à partir de 12 ans
Plus d’informations sur nos animations