🐼😄 À lire : Oh la vache ! de David Duchovny (ROMAN)

Oui, vous avez bien lu
« David Duchovny » et ce n’est pas
un homonyme, c’est bien l’inoubliable Fox Mulder d’X-Files et l’improbable Hank Moody de Californication !

Au dĂ©part, Oh la vache ! Ă©tait prĂ©vu pour ĂȘtre un film d’animation
mais ni Disney, ni Pixar n’en ont voulu, vous allez vite comprendre pourquoi…

Oh la vache ! est donc devenu un roman, le premier de l’acteur.
Comme une fable de La Fontaine, Oh la vache ! peut avoir plusieurs lectures, les enfants vont le trouver drÎle
et les adultes vont cogiter…

Mais de quoi cela parle ?

L’hĂ©roĂŻne est une vache prĂ©nommĂ©e Elsie. Elle aime sa petite vie Ă  la ferme, rĂ©glĂ©e comme du papier Ă  musique. Certes, sa maman disparue quand elle Ă©tait petite lui manque toujours Ă©normĂ©ment mais c’est comme ça pour toutes les vaches.
Puis elle a Mallory, sa meilleure amie avec qui elle partage son temps, et sa nouvelle lubie : les taureaux…
Un soir, les deux amies décident de faire le mur pour aller voir les garçons !
Elsie s’Ă©gare en chemin pour arriver prĂšs de la ferme. AttirĂ©e par les lumiĂšres du salon, elle s’approche de la fenĂȘtre pour observer cette fameuse boĂźte qui fait du bruit… Horreur !
Elle se retrouve à regarder un reportage sur les abattoirs !
Mais alors, c’est Ă  ça que nous destinent les humains ? Ils nous mangent !
Ils ont mangé maman !
C’est Ă  partir de lĂ  qu’Elsie dĂ©cide de s’enfuir. OĂč ça?
J’vous l’donne en mille, en Inde, le pays des vaches sacrĂ©es !
Commence alors l’Ă©vasion du siĂšcle car Elsie se retrouve accompagnĂ©e
d’un cochon et d’un dindon !

Certes, ce roman fait réfléchir sur nos relations avec les animaux mais on ne tombe jamais dans le pathos ou la moralisation à outrance, probablement parce que le personnage principal est une vache.
Ce petit roman vous fera passer un excellent moment car on rit beaucoup malgré tout.
C’est sĂ»r, il aurait fait un excellent (et peu banal) film d’animation !

« […]ça fait du bien de se sentir quasi svelte et carĂ©nĂ©e aprĂšs une bonne traite. Eh oui, on surveille notre ligne. Et on n’aime pas trop quand vous traitez de vache une personne que vous trouvez grosse. Et les cochons raffolent pas non plus des « sales porcs » et compagnie, et les volailles dĂ©testent l’usage que vous faites du mot « poulette » (ce qui, moi, me ravit secrĂštement, car les volailles sont les pires brise-mamelles que Dieu ait jamais crĂ©Ă©es) ».

Vous trouverez ce livre dans l’Espace Adulte (Rdc).

ThĂšmes similaires
Tags :
#humour #voyages #aventure

Coups de coeur : #Les_coups_de_coeur_de_l_Ă©quipe

A propos Émilie

Fan de SF, de bons p'tits thrillers et de romance depuis peu ;)   Livres fĂ©tiches : La machine Ă  explorer le temps d'H.G Wells, La nuit des temps de RenĂ© Barjavel, L'Ă©ducation de Stony Mayhall de Daryl Gregory, Geisha d'Arthur Golden ou encore Sur la route de Jack Kerouac...
Cet article, publié dans Romans, est tagué , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icÎne pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Google. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.