đŸ–ŒïžđŸ–Œïž À lire : Beaux-arts hors sĂ©rie : Tokyo-Paris Chefs-d’Ɠuvre du Brigestone Museum of Art, Collection Ishibashi Foundation (DOCUMENTAIRE)

Le musĂ©e de l’Orangerie a accueilli l’Ă©tĂ© dernier l’extraordinaire collection de ShĂŽjirĂŽ Ishibashi. Cet entrepreneur japonais du dĂ©but du XXe siĂšcle, en plus d’ĂȘtre un homme d’affaires visionnaire (il a fait fortune dans le caoutchouc et a su profiter de l’essor de l’industrie automobile pour Ă©largir sa production) Ă©tait un collectionneur avisĂ©. Tout d’abord intĂ©ressĂ© par la peinture « yoga » (Ɠuvres d’art peintes par des artistes japonais suivant les critĂšres de la peinture occidentale), Ishibashi a acquis par la suite des Ɠuvres impressionnistes, prĂ© et post-impressionnistes et mĂȘme des toiles d’artistes avant-gardistes. L’exposition faisait figurer des chefs-d’Ɠuvre de Boudin, Monet, CĂ©zanne, Modigliani…
Son fils Kan’ichirĂŽ a continuĂ© sa collection, avec un intĂ©rĂȘt marquĂ© pour la peinture française d’aprĂšs-guerre. Il s’intĂ©ressa Ă  la carriĂšre d’artistes tel que Soulage ou Dubuffet. Quant Ă  son petit-fils Hiroshi, ses goĂ»ts le portĂšrent sur des Ɠuvres abstraites telles que celles de Jackson Pollock.

Le hors-sĂ©rie Beaux-Arts consacrĂ© Ă  cette exposition montre Ă  quel point la collection Ishibashi a remarquablement fait dialoguer art nippon et art europĂ©en. En effet vous pourrez dĂ©couvrir des Ɠuvres d’artistes japonais qui se sont fortement inspirĂ©s de leurs contemporains europĂ©ens. C’est le cas notamment de Seiki Kuroda qui peignit en 1898 sous les arbres. Cette toile reprĂ©sente une jeune femme japonaise, alanguie sur l’herbe Ă  l’ombre des arbres, qui n’est pas sans rappeler La liseuse peinte par Claude Monet en 1872. La collection Ishibashi, rĂ©unie dans le Bridgestone Museum, a permis Ă  de nombreux artistes japonais de connaĂźtre l’art occidental et de s’en inspirer. La ressemblance entre l’Ɠuvre de Soulage et celle d’Hisao Domoto notamment ne vous laissera pas indiffĂ©rent.

Ce billet me permet de mettre l’accent sur les nombreux hors-sĂ©rie Beaux-Arts et Connaissance des arts que possĂšde la MĂ©diathĂšque. Nous sommes abonnĂ©s Ă  ces deux revues d’art qui sont trĂšs intĂ©ressantes pour les amateurs d’art et toux ceux qui veulent ĂȘtre au courant de l’actualitĂ© artistique. Les hors-sĂ©rie de ces deux revues mensuelles, publiĂ©s Ă  l’occasion des grandes expositions temporaires, sont toujours trĂšs instructifs. C’est Ă©videmment le cas de ce numĂ©ro consacrĂ© Ă  l’exposition Tokyo-Paris qui vous permettra de dĂ©couvrir non seulement la merveilleuse collection de cette famille d’amateurs d’art mais aussi les Ɠuvres picturales d’artistes japonais moins connus des nĂ©ophytes.

Vous trouverez ce documentaire dans l’Espace adulte (Rdc).

ThĂšmes similaires
Tags :
#art#documentaire

Coups de coeur : #Les_coups_de_coeur_de_l_Ă©quipe

A propos Eléonore

Fan de peinture et de littérature du XIXe, mes livres préférés sont Anna Karénine de Tolstoï, La peau de chagrin de Balzac et Les nuits blanches du chat botté de Duchon-Doris.
Cet article, publié dans Documentaires, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icÎne pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.